Revenir au site

Les écoles à l'heure du numérique

Comment s'adaptent les écoles avec le numérique pendant la crise sanitaire ?

L'enseignement dual

Afin de répondre aux nouvelles normes sanitaires, les écoles ont mis en place différents systèmes permettant de respecter les gestes barrières dans leur établissement.

Principalement, nous retrouvons depuis la rentrée des étudiants qui vont une semaine sur deux en cours en présentiel, et l'autre semaine, ils suivent les cours depuis leur domicile.

Cela permet aux étudiants de ne pas rester isolés chez eux, et de pouvoir continuer, plus ou moins sereinement, leur scolarité.

On peut prendre l'exemple de l'EM Normandie , de l'ESSEC, de l'IESEG ainsi que de l'EM Lyon qui mettent en place un système dual, qui permet aux élèves d'alterner les cours en étant présents ou à leur domicile une semaine sur deux.

Cependant, des campus comme celui de l'EDHEC ne permettent pas à leurs étudiants de venir sur place afin d'étudier, tout se faisant à distance.

Les expatriations

Avec une mobilité étudiantes de plus de 2 millions par an dans le monde, la crise sanitaire propose un réel défi d'adaptation aux écoles pour organiser leur cursus, sans en faire perdre la valeur pour les étudiants.

Les expatriations sont devenues un élément qui attire les étudiants, de part la qualité des universités partenaires, ainsi que la multitudes de destinations qu'elles offrent. Néanmoins, la crise sanitaire ne permet pas aux étudiants de se déplacer librement (pour le moment et selon la politique des pays d'accueil) à travers le monde afin de continuer leur cursus scolaire.

Alors, quelles solutions sont mises en place pour assurer la poursuite "normale" du cursus des étudiants ?

  • Le report, du/des semestre(s) d'expatriation, en intervertissant l'ordre des semestres du cursus.
  • Le E-learning, qui propose aux élèves de suivre le programme des écoles qu'ils devaient initialement suivre, grâce aux différents outils numériques mis à disposition. Le point positif est la poursuite de leur apprentissage scolaire, mais bien évidemment cela ne remplacera pas l'immersion dans un nouveau pays, une nouvelle culture ainsi que l'apprentissage d'une nouvelle langue.
  • La possibilité de faire un stage pour remplacer/compenser un départ à l'étranger en attendant la possibilité d'effectuer celui-ci .

On peut mesurer l'impact du covid notamment avec la diminution de 30% des visas délivrés pour des étudiants souhaitant venir étudier en France. Cela correspond aux étudiants qui ont effectué une demande de visa tardive ou d'étudiants qui optent pour la solution du suivi de cours en ligne depuis leur pays de résidence.

Pour les étudiants étrangers souhaitant rejoindre une école en France, cela reste tout à fait possible pour eux, dans la mesure où ils présentent un test négatif au covid-19.

Les salons digitaux

Avec les restrictions du nombre de personnes présentes sur un même lieu, toute école se retrouve confrontée à la problématique suivante : comment assurer sa visibilité auprès des étudiants sans avoir d' emplacements sur des salons, à travers la France et dans le monde ?

Certes il existe les journées portes ouvertes afin de les découvrir, mais il est peu imaginable qu'un futur étudiant parcoure la France pour visiter toutes les écoles de son choix, et ce, même si les écoles multiplient leur campus, en France et à l'international.

Le digital vient donc soulager ce manque de présence des écoles sur des salons.

Les offres digitales permettent aux futurs étudiants de se renseigner sur les différentes écoles, les différents programmes proposés par les écoles, de télécharger des documents sur des formations précises, et d'être en lien directement avec un interlocuteur de l'école.

L'avantage est que les étudiants peuvent poser les questions qu'ils souhaitent sans être pris par le temps. Il n'y a également pas restrictions de délai, ni de déplacement, puisque les étudiants peuvent poser leur questions à tout moment via les différentes plateformes.

Quid des écoles internationales ? Cela va grandement faciliter leur visibilité puisqu'avant elles n'étaient pas présentes sur des campus physiques (ou en très petit nombre), et se retrouvent désormais sur les mêmes sites que les écoles nationales, avec en plus, la possibilité de suivre des programmes en E-learning et ainsi de concurrencer les écoles nationales.

Si vous êtes un établissement et que vous êtes intéressés par une offre digital pour promouvoir vos programmes, cliquez ici !

Virgile Laurent--Durand

Tous Les Articles
×

Vous y êtes presque...

Nous venons de vous envoyer un e-mail. Veuillez cliquer sur le lien contenu dans l'e-mail pour confirmer votre abonnement !

OK